Secteur Pastoral Corbeil Saint Germain
Retour à l'accueil

Les sacrements

Accueil > Vivre en secteur > Étiolles - St Martin > Les sacrements

Les septs sacrements sont au coeur de la vie des catholiques.

Le Baptême


Le 1er de tous les sacrements

« De toutes les nations, faites des disciples, baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit ; et apprenez-leur à garder tous les commandements que je vous ai donnés. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. » (Matthieu 28/19-20)

Pour un petit enfant


Faites-vous connaître à l’Accueil de la paroisse au moins huit semaines avant la date envisagée.
Pour l’inscription, il est demandé de présenter le Livret de Famille ou un extrait d’acte de naissance.
Pour la préparation, les parents rencontrent, lors d’un entretien individuel, un laïc de l’Équipe baptême. Puis ils participent à une réunion de réflexion (en groupe) sur le sacrement du baptême. A cette seconde réunion, les parrains et marraines sont invités. Enfin, la troisième réunion a pour but la préparation de la cérémonie.

Pour un enfant de plus de trois ans

Une préparation étudiée au cas par cas et adaptée à chaque situation est mise en œuvre, compte-tenu de l’évolution de l’enfant. Il est souhaitable que l’enfant participe à l’Éveil à la foi.

Pour un enfant de plus de sept ans

L’Église se réjouit que vos enfants s’ouvrent au message de la bonne nouvelle et se mettent en chemin pour suivre Jésus Christ et l’aimer. Par le baptême, don de Dieu, vos enfants renaîtront à une vie nouvelle au cœur de l’Eglise.
Vos enfants ont donc besoin de temps pour découvrir ce mystère. Ils entrent dans un cheminement de deux ans marqué par quatre étapes.

La demande de baptême et les étapes du cheminement pour un enfant de plus de sept ans. Cliquez sur le lien suivant : [1]

Les parrains et marraines

Choisir un parrain ou une marraine, c’est montrer à quelqu’un qu’on l’apprécie, c’est exprimer la volonté de nouer des liens plus étroits, c’est une preuve d’affection, d’amitié, d’estime.
C’est exprimer à une personne qu’elle peut être un guide, un phare, quelqu’un à qui l’on fait confiance pour donner des repères dans la vie et, plus particulièrement dans sa vie chrétienne.

"Quel est le rôle des parrains et marraines ?" Cliquez sur
le lien suivant :
 [2]

Pour un adulte


Ceux qui désirent se mettre en route vers le baptême ne sont pas seuls.
Ils retrouveront d’autres adultes engagés dans la même démarche, et que l’on appelle catéchumènes, et, comme eux, seront aidés par une équipe de chrétiens du secteur pastoral.
Un accompagnement personnel est proposé à chacun et quelques rencontres de groupe permettent une réflexion et une formation sur la foi et sur la vie chrétienne.

La confirmation


Un choix personnel
En cours de renseignements

L’eucharistie


Le sacrement des sacrements
En cours de renseignements

La réconciliation


Se libérer du poison de la faute
Pour recevoir ce sacrement, merci de prendre contact avec l’accueil ou le Père Alphonse ZAFIMAHAKOKO.
En cours de renseignements

L’onction des malades


Au-delà de la fragilité
Pour recevoir ce sacrement, merci de prendre contact avec l’accueil ou le Père Jean-Samuel RAKOTOZAFINDRASAMBO.
Pour les personnes hospitalisées : demander au personnel de l´hôpital à rencontrer la responsable de l’aumônerie catholique qui vous mettra en relation avec un prêtre.

"Si l’un de vous est malade, qu’il appelle ceux qui exercent dans l’Église la fonction d’Anciens : ils prieront sur lui après lui avoir fait une onction d’huile au nom du Seigneur (…) et priez les uns pour les autres (…) car la supplication du juste agit avec beaucoup de puissance." (Épitre de Saint Jacques 5,13-16)

L’onction des malades : une force pour vivre. Cliquez sur le lien suivant :  [3]

L’ordre


Au service de la communauté
En cours de renseignements

Le mariage


Libre, fécond et pour la vie
Le mariage chrétien suit la logique de l’alliance de Dieu avec les hommes ; il s’appuie donc sur l’incarnation du Christ dans l’histoire humaine. Toute la morale conjugale en découle.

Les quatre piliers du mariage

Pour vivre pleinement l’amour, l’Église catholique propose aux époux quatre piliers :
La liberté : chacun des fiancés doit être pleinement libre au moment de son engagement ;
La fidélité : ils se promettent fidélité et cette promesse est source de confiance réciproque ;
L’indissolubilité : ils s’engagent pour toute leur vie, car le mariage crée un lien sacré entre les époux ;
La fécondité : ils acceptent d’être ouverts à la vie et d’accueillir avec amour les enfants qu’ils mettront au monde.

Les fiancés sont invités à prendre contact avec la paroisse le plus tôt possible (au plus tard six mois avant la date souhaitée pour leur mariage).

Le dossier administratif et la préparation au mariage. Cliquez sur le lien suivant : [4]

Notes

[1

La demande de baptême

Les enfants se préparent au baptême avec l’accord et l’accompagnement de leurs parents.
Ces deux années de préparation donnent à l’enfant le temps nécessaire pour mûrir sa décision et comprendre que vivre en chrétien a des exigences.
Chaque enfant vit de manière personnelle l’aventure de son baptême. Mais, il le fait au sein d’une communauté, d’un groupe d’enfants du même âge.
Vos enfants doivent chacun choisir en accord avec vous un parrain et/ou une marraine qui acceptent de les accompagner dans leur démarche de foi. C’est un choix très important qui demande réflexion. Il est important de bien comprendre le rôle du parrain et de la marraine. Pour vous aider dans ce choix, vous trouverez plus bas les conditions et la mission du parrainage.

Les étapes du cheminement


Les célébrations des quatre étapes feront de vos enfants des catéchumènes, puis des baptisés.

  • 1ère étape : L’Église accueille la demande de baptême.
  • 2ème étape : L’entrée en catéchuménat, avec le signe de croix.
  • 3ème étape : Le rite pénitentiel, où le Christ donne sa force pour lutter contre le mal en soi.
  • 4ème étape : La célébration du baptême avec les rites de l’eau, du Saint Chrême, du vêtement blanc et de la lumière.

Le baptême est la 1ère rencontre privilégiée de vos enfants avec le Christ. D’autres rencontres suivront au cours de leur vie (eucharistie, confirmation, etc…).

[2

"Quel est le rôle des parrains et marraines ?"

Le parrain et la marraine ont un rôle de témoins de la foi de l’Église. En acceptant ce rôle, ils s’engagent à aider les parents dans leur tâche d’éducateurs de la foi.
Ils assistent le futur baptisé et font en sorte que le baptisé mène plus tard une vie chrétienne en accord avec son baptême et accomplisse fidèlement les obligations qui lui sont inhérentes.
L’entrée dans l’Église est une affaire sérieuse. Elle engage autant celui qui se présente que la communauté qui l’accueille. C’est pourquoi il est nécessaire d’être conduit par un chrétien qui va pouvoir en quelque sorte se porter garant de la profondeur de la démarche de celui qui demande à devenir chrétien.

Un parrain et une marraine pour la vie


Les parrains et marraines ont à suivre le cheminement de leur filleul(e) dans la foi et auront à cœur d’en parler avec lui, de témoigner de la façon dont eux-mêmes ont grandi et continuent de grandir à la suite du Christ, de ce qui les fait vivre.
Accepter d’être parrain et marraine, c’est vouloir construire une relation privilégiée avec son filleul(e) pour un bon nombre d’années, si ce n’est pour toute une vie.
Parrain et marraine s’efforceront d’être présents lors des étapes importantes de la vie de foi de leur filleul(e) : première communion, profession de foi, confirmation, mariage ou engagement dans la vie religieuse ou dans la prêtrise.

"Qui peut être parrain ou marraine ?"

C’est un choix très important qui demande réflexion. On ne peut demander, par exemple, à quelqu’un d’incroyant d’être témoin de la foi de l’Eglise ; ce ne serait respecter ni la personne ni l’Église.
L’Église donne donc pour cela quelques règles et quelques conseils.
- Tout d’abord, le baptisé peut avoir un parrain ou une marraine ; un seul suffit.
- La personne choisie doit être catholique, avoir reçu elle-même les trois sacrements de l’initiation chrétienne : baptême, confirmation et eucharistie.
- Elle doit être assez mûre pour remplir cette fonction. Un âge minimal est normalement requis : 16 ans.

Il n’est pas impossible de choisir un frère ou une sœur ou un grand-parent comme parrain ou marraine. Cependant, l’Église ne le considère pas souhaitable car l’un des buts du parrainage est justement d’ouvrir le baptisé à une communauté chrétienne plus large que la famille.

Le parrainage, un chemin de conversion


S’engager comme parrain ou marraine implique de réfléchir à son propre cheminement dans la foi, faire le point en quelque sorte ! C’est pourquoi au moment où l’on s’apprête à se porter garant de son filleul en son nom, l’Église nous invite à redire la profession de foi catholique. C’est tout le sens de la proclamation du Credo.
Il ne s’agit pas bien sûr d’exiger d’en avoir une connaissance parfaite sur tous les points. Buter sur une expression, ne pas avoir tout compris, tout cela n’est pas grave. L’engagement du parrainage peut être justement l’occasion d’un approfondissement.
L’important est de croire que Dieu le Père est créateur de toutes choses, que son Fils Jésus par la grâce de l’Esprit Saint nous fait entrer pour toujours dans l’amour du Père et que cela est notre bonheur.

[3

L’onction des malades : une force pour vivre

La maladie, c’est un risque pour la foi, l’espérance et la charité : la révolte est parfois proche, avec le repliement sur soi et sur ses malheurs, l’isolement dont on souffre et qu’on risque en même temps d’entretenir, le regard sur les autres plus difficilement bienveillant...
Cela peut être aussi un temps d’approfondissement, de redécouverte de la vraie valeur des choses, des personnes... On hésite évidemment à dire une chance, même si certains, à l’expérience, le disent très clairement. Par le sacrement, les malades sont appelés et aidés à vivre dans la confiance le chemin parfois très rude qu’ils ont à parcourir.
Adaptés aux différentes circonstances de la vie, tous les Sacrements sont des signes que Dieu nous donne, pour nous dire et nous donner son amour, sa présence, sa force ; pour nous faire entrer dans son Salut et nous permettre d’en devenir témoins...
Le sacrement d’onction des malades aide à supporter la souffrance, c’est un sacrement de réconfort, par lequel le Christ rejoint celui qui souffre dans son corps ou dans son cœur pour le soutenir et l´affermir dans son amour et sa Vie.

Voici les mots qui accompagnent l’onction sur le front et dans les mains des malades avec l’huile sainte que l’Evêque bénit au cours de la Messe Chrismale chaque année :
"Par cette onction sainte, que le Seigneur en sa grande bonté vous réconforte par la grâce de l’Esprit Saint. Ainsi, vous ayant libéré de tous péchés, qu’il vous sauve et vous relève."

[4

Le dossier administratif

Pour préparer la célébration d’un mariage dans l’Église catholique, un dossier administratif est constitué.
Il comporte des renseignements sur les personnes (nom, prénoms, adresse, date et lieu de naissance, vie religieuse (religion, date et lieu du baptême, date confirmation, admis à l’Eucharistie, etc...), et rassemble un certain nombre de documents :

  • une copie d’acte de baptême de chacun des fiancés ;
  • une autorisation du prêtre de l’église la plus proche du domicile si le mariage n’a pas lieu dans sa paroisse ;
  • une déclaration d’intention par chacun des fiancés exprimant clairement l’amour qui le motive, leur liberté de contracter ce mariage, leur volonté d’établir un lien indestructible entre eux, leur engagement à être fidèle pour toujours, leur désir de mettre au monde des enfants et de les élever chrétiennement ;
  • un extrait d’acte de naissance pour chacun des fiancés ;
  • la liste des témoins ;
  • si un des conjoints n’est pas catholique, une autorisation ou une dispense de l’Évêque.

La préparation au mariage


Une plaquette pour la célébration est remise aux fiancés. Les modalités de la préparation y sont indiquées.
La préparation au mariage comporte deux aspects :
• une réflexion avec d’autres fiancés et des couples animateurs sur l’expérience et le sens du mariage.
• des entretiens avec le prêtre pour une reprise plus personnelle de la réflexion et la préparation pratique de la célébration.