Secteur Pastoral Corbeil Saint Germain
Retour à l'accueil

Edito

Accueil > Vivre en secteur > Edito

Qualité de vie : temps de ressourcement !

Et si ces vacances d’été vécues autrement en temps de crise sanitaire mondiale, ouvraient pour chacun, des havres de paix intérieure ! Mais aussi des espaces de contemplation de la création ! Vœu pieux ou réalité ? peut-on à juste titre s’interroger.

Un tel désir n’est certainement pas un vœu pieux. Encore faut-il que nous y mettions des moyens pour y arriver.

Pour cela, il est primordial de saisir ce qui se trouve derrière le terme qualité de vie. Une qualité de vie complète digne de ce nom ne peut pas passer à côté de la double quête profonde de l’être humain cherchant à se réaliser : quête matérielle et quête spirituelle. Le but des vacances devra être de réunir en même temps, la qualité de vie spirituelle et matérielle dans une harmonie équilibrée.

En d’autres termes, profiter de ce temps de vacances autrement, devra se traduire par une recherche de ressourcement. Comment l’alimenter ? en prenant le temps de respirer, de se poser, de se promener (seul, en famille, avec des amis), de contempler la nature, de lire et de prier. Des choses simples de la vie, mais pas toujours si simple à réaliser tous les jours ! tant le brouhaha et l’allure frénétique des activités du quotidien occupent les trois quarts du temps, parfois même, tout le temps. En somme, le facteur temps à consacrer pour se poser est déterminant.

Une lecture ou relecture de Laudato Si du pape François pourrait nous inviter à la contemplation de la création et à l’appel d’en prendre soin.

Se regénérer, se poser, se reposer, souffler, contempler, prier ... autant d’invitations qui pourraient faire de nos vacances des havres de renouvellement pour le monde d’après, par différenciation au monde d’avant la crise. Ces vacances sont donc aussi le moment de construire la confiance et le temps propice pour emmagasiner des énergies en vue de la rentrée de septembre.

Bonnes vacances à toutes et à tous !

Père Emmanuel Bidzogo.